Imprimer cette page Augmenter la taille de texte Diminuer la taille de texte

Le rôle du notaire

Rechercher dans ce sous-dossier
La donation entre époux, ou « au dernier vivant », ne produit ses effets qu’au décès de l’époux donateur. Elle porte sur les biens que ce dernier laissera. Le conjoint survivant recevra dans la succession du défunt une part bien plus importante que ce que la loi lui accorde en l’absence d’une telle disposition.
Pour lire cet article et ses sources connectez-vous ou abonnez-vous !
Se connecter
Nouvel Abonné
Pour une information sur notre tarification ou sur l’étendue des services proposés, nous vous invitons à remplir le formulaire.