Accueil > Transmission > Donations > Dossiers experts > Stratégies successorales > Avantager le partenaire de pacs > La réversion d'usufruit : donner aux enfants sans fragiliser le partenaire
Imprimer cette page Augmenter la taille de texte Diminuer la taille de texte

La réversion d'usufruit : donner aux enfants sans fragiliser le partenaire

Rechercher dans ce sous-dossier
Si un partenaire de Pacs a des enfants, une donation ou une donation-partage avec réserve d’usufruit lui permet d’anticiper la transmission du patrimoine de son partenaire pacsé sans se démunir totalement et ce, à moindre coût fiscal.
Pour lire cet article et ses sources connectez-vous ou abonnez-vous !
Se connecter
Nouvel Abonné
Pour une information sur notre tarification ou sur l’étendue des services proposés, nous vous invitons à remplir le formulaire.